Habitation sur une zone inondable : un assureur peut-il refuser de vous assurer ?

Publié le : 28 février 20223 mins de lecture

Souscrire un contrat d’assurance habitation est obligatoire pour certains occupants. Et cela, par le minimum de la garantie responsabilité civile, par exemple. Mais, en termes d’assurance habitation, il y a quand même des situations un peu plus délicates. C’est le cas des habitations se trouvant en zone inondable. De ce fait, sachez si l’assureur peut refuser ou non de vous assurer.

Une zone inondable, qu’est-ce que c’est ?

Premièrement, une zone inondable ne veut pas dire forcément une zone inondée, littéralement. En fait, les zones inondables représentent les lieux qui présentent des risques aggravés au regard des conditions climatiques ou de la nature du terrain, etc. En effet, les risques qui sont liés aux zones inondables peuvent être les inondations naturelles ou les inondations dues aux activités humaines. Face à ces risques, l’assurance de son logement est importante.

Qu’en est-il de l’assurance habitation sur une zone inondable ?

Aucun souci ne se présente pour assurer un logement sur une zone inondable. L’assureur peut bien vous assurer. Pour ce contrat d’assurance, vous avez une large liste de garanties à votre portée. En effet, même si votre maison est dans une zone inondable, cela n’exige pas la souscription à des garanties spécifiques. Vous pouvez vous tourner vers les garanties classiques à l’assurance habitation. Pour les garanties classiques, on peut mentionner la garantie responsabilité civile, la garantie dommage aux biens, les garanties additionnelles, le contrat multirisque habitation. Mais, il faut aussi garder en tête que pour prétendre une indemnisation de la part de son assureur, il faut s’assurer de sa couverture pour un dégât des eaux et de catastrophe naturelle. Le contrat multirisque habitation est donc primordial pour bénéficier d’une protection minimale. Et, la garantie responsabilité civile seule ne vous permet pas un remboursement.

Que faire en cas de logement inondé ?

Ainsi, si votre demeure est inondée, il faut d’abord une reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. Ensuite, vous devez avertir votre compagnie d’assurance ou votre assureur afin de déclarer le sinistre. Vous pouvez lui écrire ou lui contacter par téléphone dans ce cas. Il existe des documents à fournir en cas de sinistre pour profiter d’une couverture idéale et adaptée à votre situation. Il s’agit d’un descriptif des dégâts et leur origine, les objets perdus et emportés par le courant. À cela s’ajoutent une liste des biens endommagés et une déclaration de catastrophe naturelle. De là, vous pourrez être indemnisé comme il se doit.

Plan du site